La technique  Le matériel de Ping
     Physique & Mental
       La motivation
         L'entrainement
           La concentration
             Arbitrage
               La Tactique
                 La confiance en soi
                   La combativité
                     L'alimentation
                      Vous êtes ici: Accueil du site > Formation au tennis de table

                       

                      Formation au tennis de table

                      Tennis de table Suisse

                      Petite étude de la vitesse et de la rotation de la balle au tennis de table

                      En compétition, les balles de tennis de table ne sont pas seulement rapides, elles ont également des rotations difficiles à prévoir.

                      Voici une petite vidéo (en anglais) voir les commentaires en français sous la vidéo.

                       



                      Traduction des commentaires de la vidéo

                      Afin d'étudier la science ultra-rapide du tennis de table, la joueuse Erica Wu membre de l'équipe olympique Team USA et actuelle championne nationale en double s’est prêtée au jeu.

                      Durant son service, Erica transmet à la balle une rotation à une vitesse de plus de 3000 t/m, une rotation deux fois plus rapide que celle d'une balle courbe de baseball.

                      Et bien qu'une balle de tennis de table se déplace sur une distance beaucoup plus courte qu'en baseball, un top spin peut lui casser sa trajectoire sur une distance d'au moins 61cm.

                      Mais la surface de la balle de tennis de table est lisse et sans jointure, ce qui rend impossible la lecture de la rotation avec vos yeux.

                      C'est pourquoi les joueurs de tennis de table se servent de leur ouïe pour leur donner des informations, détectant les différences sonores subtiles entre un contact plat (produisant un son fort) qui transmet une rotation minimum à la balle et un son doux "brossé", indiquant une rotation importante.

                      Et l'identification de la rotation n'est pas la seule raison pour laquelle le joueur de tennis de table se repose sur le son. Des études ont démontré qu'un stimuli sonore atteint le cerveau jusqu'à 3 centièmes de seconde plus vite qu'un stimuli visuel. C’est une aide précieuse surtout lorsque que l’on doit renvoyer des balles qui quittent la raquette à des vitesses de plus de 110 km/h.

                      Et même si la traînée aérodynamique réduit cette vitesse de plus de 30%, un échange peut encore couvrir les 2.74m de la table en moins de 11 centièmes de seconde. C'est à peu près trois fois plus rapide qu'un clignement d'œil.

                      Avec aussi peu de temps pour réagir, les joueurs s'éloignent naturellement de la table. A chaque fois qu'on recule de 30cm (c'est autant de distance que la balle devra parcourir en plus), le joueur gagne environ 13% de temps en plus pour réagir. C'est pourquoi les joueurs de tennis de table de haut niveau jouent parfois à plus de 6m de la table.

                      Mais même à cette distance, ils n'ont environ qu'une demi-seconde pour réagir, ça revient à retourner un service de tennis envoyé à 240 km/h, alors qu'on doit retourner la balle sur une surface qui est pratiquement 50 fois plus petite que celle d'un court de tennis.

                      En plus de la rapidité et de la précision, jouer au tennis de table à haut niveau requiert aussi une incroyable endurance.

                      Des études du "vo2max" (une mesure de la capacité de l'organisme à utiliser l'oxygène) ont démontré que les joueurs de tennis de table de haut niveau jouent dans la même cour que les footballeurs professionnels.

                      Merci à Cédric pour la traduction

                      Suivez toute l'actualité du club

















                             

                      COPYRIGHT © 2017 ctt-le-locle.com