La technique  Le matériel de Ping
     Physique & Mental
       La motivation
         L'entrainement
           La concentration
             Arbitrage
               La Tactique
                 La confiance en soi
                   La combativité
                     L'alimentation
                      Vous êtes ici: Accueil du site > Formation au tennis de table > L'entrainement

                      L'entrainement de tennis de table


                      L’entrainement a pour objectif de répéter des gestes ou des actions de façon à ce que le cerveau les assimile ensuite comme des réflexes.

                      Comment orienter son entrainement de tennis de table ?


                      Pendant une situation de jeu donnée, les réflexes acquis lors des exercices d’entrainement sont mis en action.

                      Lorsque le joueur s’entraine, il construit un référentiel d’actions réflexes, la répétition de différentes situation et exercices d’entrainement lui permette d’associer une réponse toute faite à une configuration donnée, cette stratégie lui permet de gagner du temps, puisqu’un geste réflexe économise le temps réflexion de n’importe quel geste réfléchis, si petit soit-il.


                      Définir l’orientation de son type d'entraînement selon les probabilités de circonstance d’un évènement.

                      Au tennis de table 80% des échanges sont constitués de moins de 5 touches avant que le point soit gagné, la moyenne étant de 3,85. L’expertise des trois premiers échanges a permis d’identifier un nombre restreint de schémas de jeu dominants, pour lesquels une majorité de retours adverses en diagonale a été mis en évidence.

                      Les schémas majoritaires utilisent un service court, une remise courte ou longue et une attaque dans la diagonale sur la troisième balle. La connaissance et la mémorisation de ces configurations permettent au pongiste d’anticiper.

                      Le sportif s’orientera donc principalement vers une préparation qui tend vers cette majorité, sans pour autant négliger les improbabilités afin de ne pas perdre en efficacité lors d’un match face à un adversaire qui utilise des schémas de jeux non majoritaires.


                      Schémas de jeu majoritaires chez les pongistes de haut niveau.

                      On constate trois grands schémas de jeu chez les pongistes de haut niveau, à partir desquels se dégage une constante majoritaire : L’attaque dans l’axe diagonal de la table.

                      La connaissance d’une telle constante permet de réduire l’incertitude adverse et, de d’orienter une préparation tactique basée majoritairement sur cette approche. L’approche statistique des schémas de jeu amène à des choix d’entraînement adapté aux situations, donc à la prise d’informations anticipées lors des compétitions.

                      De la même manière, la probabilité est forte pour le relanceur d’avoir un renvoi dans la diagonale, en fonction du retour de service effectué. Là encore, le type de préparation permettra de mieux gérer, le cas échéant, cette configuration de jeu.
                      Les orientations stratégiques de l’entraînement sont parfois basées sur un vécu et des connaissances empiriques. L’approche statistique lorsqu’elle est basée sur une observation précise du jeu ouvre de nouveau de nouveaux horizons. Elle permet de construire un référentiel sur lequel peut s’appuyer le pongiste et l’entraîneur dans la palette des stratégies d’entraînement.

                      Auteur Michel Delon, entraineur au CTT le Locle

                      A voir également :


                      Vivez votre passion à fond avec le CTT du Locle !

                      Retour à l'accueil

















                             

                      COPYRIGHT © 2017 ctt-le-locle.com